Vélo et déplacements doux

A la Courrouze, nous vivons dans des immeubles à caractère résidentiel, sécurisés par des badges et des codes, pour entrer et sortir. Ces grillages, portes télécommandées, fermetures sécurisées, n’empêchent pas les nombreuses disparitions de nos deux roues, comme si nous vivions dans des bunkers en carton !

Cet été, comme la saison précédente, les locaux à vélos ont étés dépouillés. Même sur les paliers, nos bicyclettes s’envolent.

Un ras-le-bol généralisé nous a poussé à imaginer une action autour de «nos petites reines».

Nous avons sollicité l’association Rayons d’Action pour un marquage de vélos le 16 novembre 2013 de 14 h à 17 h sur le stade de la Courrouze.

Tout cycliste du quartier ou voisin souhaitant s’informer sur le marquage bicycode ou faire tatouer son vélo était le bienvenu. Le marquage coûte 5€. Il fallait se munir d’une pièce d’identité pour graver sa bicyclette qui est depuis répertoriée dans un fichier national de la police. 40% des vélos tatoués et volés sont rendus à leurs propriétaires contre 3% de ceux qui ne le sont pas.

Nous avons profité de cette chaude après-midi d’automne pour partager un chocolat chaud, organiser une course de lenteur à bicyclette ainsi qu’une balade critique des aménagements existants et à venir de notre éco-quartier en matière de déplacements doux.
Nous étions nombreux ce samedi à flâner en petite reine, seul ou accompagné, sur le stade du Bois Habité.